24 janvier 1981, la série Dallas arrive sur TF1

24 janvier 1981, la série Dallas arrive sur TF1

23/01/2019 0 Par Maurizio Iulianiello

Il y a 38 ans, les téléspectateurs de TF1 découvraient un nouveau feuilleton qui allait bouleverser les habitudes. JR, Bobby et Sue Ellen entraient dans les foyers avec leur rivalités et leur univers impitoyable !
Dallas, feuilleton américain en 357 épisodes créé par David Jacobs, diffusée entre le 2 avril 1978 et le 3 mai 1991 sur la chaîne américaine CBS arrive sur les écrans français en 1981 et c’est une révolution.

Ce qu’il y a de fou, c’est que 41 ans après son lancement, la série continue d’être rediffusée un peu partout dans la monde, à noter qu’un préquelle à Dallas a été réalisée en 1986, “Dallas : quand tout a commencé…”, ainsi que deux téléfilms : “Le retour de JR” en 1996 et “La Guerre des Ewing” en 1998.  

Dallas c’est même offert une seconde jeunesse, puisqu’en juin 2012, soit vingt ans après la fin de la série, la chaîne câblée américaine TNT a lancé la suite de la série avec toujours en tête d’affiche JR, Bobby et Sue Ellen, mais aussi la nouvelle génération de la famille Ewing. 

Mais revenons à nos moutons, ou plus exactement nos bisons, l’intrigue se déroule au Texas, avec Dallas, la série originale, qui, est-il nécessaire de le rappeler, raconte  la vie de la riche famille Ewing, exploitants pétroliers et éleveurs de bétail, qui vit dans un luxueux ranch au Texas non loin de Dallas. Bien que le feuilleton soit construit autour de la vie de famille des Ewing et de leurs différends avec la famille Barnes (principalement dans les premières saisons), le personnage le plus central du feuilleton est celui de J.R. Ewing, redoutable homme d’affaires et manipulateur sans scrupules, ce qui lui vaudra d’ailleurs d’être ruiné à plusieurs reprises.  

Interprété par Larry Hagman, le personnage de J.R. est également l’un des seuls à être présent tout au long des 14 saisons du feuilleton. À bien des égards, Dallas apporta un certain nombre de précédents dans l’univers des feuilletons télévisés, notamment en termes de rebondissements et sur les fameux « cliffhangers » l’accroche finale jusqu’à l’épisode suivant devenus des classiques.  Le succès de Dallas a été tel que les producteurs et scénaristes ont parfois eu recours à des pirouettes difficilement imaginables pour maintenir une continuité dans le scénario. Par exemple, en 1981, Jim Davis, qui interprétait le rôle de Jock Ewing, le patriarche de la famille, est décédé… Son personnage aussi dans un accident d’hélicoptère. Rien d’extraordinaire vous me direz, non, en effet, mais ce n’est qu’un premier exemple. Un autre ? Ok ! Plusieurs personnages secondaires ont été joués  par différents acteurs au cours de la série. C’est le cas de Digger Barnes, le père de Pamela et de Cliff, mais aussi de Kristin Shepard la sœur de Sue Ellen et de Gary Ewing le troisième fils Ewing. Tous ces personnages ont chacun été interprétés par deux acteurs différents. Jenna Wade le premier amour de Bobby a même été joué par trois actrices différentes ! 

Mais ce n’est pas tout, lors de la huitième saison, l’actrice Barbara Bel Geddes, Ellie Ewing, est remplacée pour des raisons de santé par Donna Reed. L’audience est alors en chute libre, et la production reçoit de nombreuses lettres de mécontents, les spectateurs n’appréciait pas le jeu plus « glamour » de la nouvelle actrice. Finalement, Barbara Bel Geddes réintégrera le feuilleton la saison suivante après s’être reposée. 
Autre pirouette scénaristique, à la fin de la huitième saison (1984-1985), le personnage de Bobby Ewing, joué par Patrick Duffy, meurt après être renversé par une voiture conduite par sa belle-sœur Katherine Wentworth. L’acteur souhaitait quitter le feuilleton et faire une carrière au cinéma. Mais au cours de la saison suivante, les producteurs ont demandé à Patrick Duffy de revenir car il était réclamé par les fans de la série. Il apparaît à la dernière minute lors du tout dernier épisode, alors que Pamela Ewing vient de se réveiller. On apprend au début de la saison suivante que tout ce qui s’est passé depuis un an a été simplement rêvé par Pamela Ewing ! Du fait de ce revirement scénaristique rocambolesque, beaucoup de situations sont inversées, et notamment les liens qui unissent Dallas et son spin-off, Côte Ouest, sont rompus (Bobby sera toujours considéré mort dans Côte Ouest). 

Lors de la saison 10 (1987-1988), c’est l’actrice Victoria Principal qui estime avoir fait le tour de son personnage et qui décide de quitter le feuilleton. Le personnage de Pamela Ewing est défiguré lors d’une collision entre sa voiture et un camion-citerne, et elle décide de partir se faire soigner sans jamais revoir sa famille. Les producteurs ont tout tenté pour faire revenir Victoria Principal dans la série, mais cela n’a jamais été le cas. Pour clore la saison 14 (en 1991), l’ultime saison de Dallas, un double épisode a été écrit. Saoul et esseulé, un pistolet à la main, J.R. est à Southfork et rencontre un mystérieux Adam. Ce personnage propose de lui montrer ce qu’aurait été la vie de la famille Ewing et de leurs amis si J.R. n’avait jamais existé. Au terme de son voyage, J.R. se réveille subitement, regarde le miroir et y voit à nouveau Adam. Dans le même temps, Bobby arrive au ranch et entend un coup de feu. En arrivant dans la chambre, le visage de Bobby se fige et l’on ne sait pas ce qu’il advient de J.R. Le suspense est insoutenable, d’autant que c’est la fin de la série. Il faudra attendre 1996, pour apprendre que J.R. ne s’est pas suicidé, il a tiré dans le miroir, et qu’il est parti s’exiler pendant cinq ans en Europe. Très très fort pour l’époque. 

Le succès de Dallas donnera naissance à un spin-off, un feuilleton dérivé, Côte Ouest qui se déroule en Californie, près de Los Angeles. Il tourne autour, en tout cas au début, de la vie de Gary Ewing, le fils « raté » et de sa femme Valene, leur fille Lucy vit, elle, à Southfork. Il est plusieurs fois fait allusion à Gary dans Dallas. J.R., Bobby et Lucy feront d’ailleurs quelques apparitions dans Côte Ouest. La magie de la télé et de ses dérivés.

Pour revenir à Dallas, l’épisode “Qui a tiré sur J.R. ?” en ouverture de la saison 4 a été suivi par près de 80 millions de personnes dans le monde, et a été l’objet d’une médiatisation sans précédent. Tout le monde voulait savoir qui avait eu assez de cran pour abattre l’ignoble J.R. dans ses bureaux des Pétroles Ewing. Nous sommes au début des années 80, il n’y a pas internet, le monde est donc suspendu à la diffusion télé des épisodes de Dallas. Le monde, ou presque, est à cran ! 
On ne peut évidemment parler de Dallas sans évoquer le véritable décès de Larry Hagman, interprète de JR qui a été intégré à la suite de la série. JR y est mort aussi et la série a disparu des écrans très rapidement après, avec toujours un cliffhanger fabuleux à la fin, qui laisse une belle porte ouverte à un éventuel retour de la famille Ewing, de son générique mythique et de son univers impitoyable…